Call Us: +4921141618310 - Mail: info@prettyportal.de

    Description du projet

    PUNKS, ROBOTS & ANGELS

    Le 7 décembre, la galerie Pretty Portal inaugura la dernière exposition de l’année. Avec ARDIF, Guy Denning et Pixelpancho, on présenta deux artistes reconnus sur le plan international, ainsi qu’un jeune artiste français, qui attire de plus en plus l’attention surtout des Parisiens. L’exposition comprendra des dessins au crayon, à l’encre de Chine, au fusain et aux marqueurs.

    PUNKS, ROBOTS & ANGELS

    ARDIF
    GUY DENNING
    PIXELPANCHO

    Vernissage: Donnerstag 7.12.2017
    Ausstellung: 8.12.2017 – 26.1.2018
    MO – FR 11-19h
    und nach Vereinbarung

    ARDIF

    Dans ses travaux, ARDIF se penche sur la mécanique derrière les choses vivantes. Dans ses dessins, il transforme le plus souvent des animaux en des êtres mécaniques. Ces êtres sont en effet coupés en deux: pendant qu’une moitié représente un aspect naturaliste, l’autre montre une transformation en une machine étrange et incorporée dans une architecture complexe. Cette comparaison où bien confrontation produit une tension interéssante et incline à la réflexion approfondie. ARDIF agrandit ses dessins, afin de les apporter dans les rues comme des paste-ups. Dans le paysage urbain de Paris, ses animaux à moitié mécaniques sont devenus incontournables.

    Guy Denning

    Guy Denning est né en 1965 dans le nord du Somerset. Dès son enfance, il est obsédé par les beaux-arts et réalise ses premières peintures à l’huile au jeune âge de onze ans, inspiré par de vieux tableaux couverts de poussière qu’un parent lui avait offerts en cadeau. Dans les années quatre-vingt, il se heurte au refus de ses candidatures pour les études des beaux-arts, mais cela ne change pas sa passion pour la matière. Il poursuit des études d’histoire de l’art ainsi que la peinture et acquiert les techniques de divers artistes plus âgés de l’ouest de l’Angleterre. En 1992, il présente ses œuvres en Grande-Bretagne, en 2007 il en résulte des expositions aux États-Unis, en Allemagne, en Italie et en France. Ses œuvres ont été l’objet de nombreuses expositions individuelles ou groupées et elles ont une place dans différentes collections publiques, entre autres celle de la faculté des sciences politiques à l’université de Bristol et à l’université nationale d’Irlande à Galway, ainsi qu’au musée MAGI’900 à Bologne.

    Dans ses collages, Guy Denning sait combiner des styles et techniques traditionnelles avec des pochoirs de textes contemporains inspirés par le mouvement punk. Avec son esthétique et le langage visuel politisé, fil conducteur qui traverse son travail, il s’attire le respect des collectionneurs et des amateurs d’art urbain.

    PIXELPANCHO

    PIXELPANCHO a quelque chose avec les robots. Ceux-ci sont le motif récurrent de ses travaux : « Je suis poussé par un monde oublié, qui est caché sous une épaisse couche de poussière et de saleté. Là, se trouvent des robots, créations de l’homme, usés et cabossés, symbiose de l’organique avec l’anorganique, dont les corps de fer se disloquent. Plein de rêves, plein de désirs et d’espoirs. »
    Dans son univers visuel surréaliste, des hommes, des marionnettes et des robots fusionnent en faisant allusion aux grandes marques commerciales, à des super-héros et des icônes pop renommées, qui – soumis à une constante évolution – sont exposés à la menace de décomposition. PIXELPANCHO n’arrive pas seulement à convaincre avec ses motifs puissants, mais aussi avec son style unique provenant de sources diverses.
    Italien de naissance, PIXELPANCHO a étudié à l’Académie royale des beaux-arts de Valence. Au long de ses nombreux voyages dans différents pays, il n’a laissé passer aucune occasion de participer aux festivals et de présenter ses œuvres lors de diverses expositions. Il est considéré comme une des nouvelles personnalités de la scène d’art-urbain italienne, qui s’est développée petit à petit autour d’autres artistes comme Blu et Ericailcane, le Fame Festival et Studio Cromie.


     

    Retour en haut